Le Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (P.A.S.A.)

Contrairement à l’Unité Spécifique Alzheimer (U.S.A.) qui est un lieu de vie autonome, fermé et sécurisé, accueillant 24 heures sur 24 des Résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou apparentée avec d’importants troubles du comportement, le Pôle d’Activités et de Soins Adaptés, dit « P.A.S.A. », est un lieu de vie de jour destiné aux Résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou apparentée mais présentant des troubles du comportement de légers à modérés, leur permettant de vivre au quotidien dans l’EHPAD, en unité de vie classique.
Le Résident est accueilli au P.A.S.A. quelques heures, une ou plusieurs fois par semaine, afin de participer à des activités thérapeutiques et sociales dédiées lui permettant de conserver le plus longtemps possible ses capacités intellectuelles et physiques.

L’environnement du P.A.S.A. :

L’espace dédié au P.A.S.A. est un lieu de vie indépendant du reste de la résidence, d’une capacité maximale de 12 à 14 places simultanées afin de pouvoir apporter, à chaque Résident accueilli, un encadrement personnalisé adapté à ses besoins et à son rythme de vie. Tout comme l’U.S.A. - spécialement aménagé pour répondre aux besoins d’accompagnement des Résidents - le P.A.S.A est agencé, meublé, décoré, comme le reste de la résidence, dans un esprit hôtelier rappelant le domicile. Le Résident passe donc de son unité de vie habituelle au P.A.S.A. sans être perturbé dans ses habitudes environnementales, ce qui favorise l’amélioration de son bien être émotionnel et intellectuel.

Le P.A.S.A. est composé :

  • D’un salon de repos
  • D’une cuisine thérapeutique
  • D’un espace restaurant
  • De deux salles d’animation
  • De deux salles de douche
  • De deux WC
  • D’un espace extérieur sécurisé

Le projet individuel de prise en charge au P.A.S.A :

L’accueil en P.A.S.A. a pour but de maintenir le lien social du Résident, de mobiliser ses fonctions sensorielles, de l’aider à retrouver ses gestes de la vie quotidienne (toilette, habillage, cuisine, se servir à table…), de maintenir, stimuler ou réhabiliter ses fonctions cognitives restantes (la mémoire, l’attention, le langage, le raisonnement, la vision et l’imagerie mentale visuelle…) et de prévenir ses troubles de la marche et de l’équilibre.
L’accueil en P.A.S.A. peut se faire tous les jours, un jour sur deux ou juste de temps en temps en fonction du programme individuel de chaque Résident, de ses besoins et de son état de santé.

Les professionnels du P.A.S.A. – infirmière, assistante de soins en gérontologie, neuropsychologue, ergothérapeute, agents de service hôtelier – tous volontaires, sont qualifiés et régulièrement formés, notamment à l’évaluation des comportements, à la communication et à la prise en charge non médicamenteuse. Ils accompagnent individuellement chaque Résident dans sa vie quotidienne en fonction de son projet propre en tenant compte de sa différence et de son libre arbitre. L’accent est mis sur le respect de sa dignité physique et morale, de sa souffrance et de son confort.

Pour qu’un Résident puisse bénéficier d’un accueil en P.A.S.A., il faut que ses troubles du comportement soient de légers à modérés :

  • Apathie, perte de l’appétit, perte de l'initiative, troubles de la mémoire épisodique, difficultés à s'adapter à de nouvelles situations, troubles du caractère se manifestant par de l’irritabilité, des colères brutales, de l’anxiété, de l’angoisse, par un sentiment d'abandon, des gestes et propos déplacés.

Ils doivent être compatibles avec une participation à des activités individuelles ou collectives en atelier.

Aussi, lors de l’élaboration du projet de vie et de soins individualisés du Résident, le médecin coordinateur va proposer d’effectuer des tests neuropsychologiques afin de cartographier ses troubles et de déterminer ses besoins. Puis, en concertation avec l’équipe pluridisciplinaire (infirmière, aides-soignants, neuropsychologue ou psychologue, ergothérapeute, aides médico-psychologiques…), le médecin traitant, la famille (et/ou la personne de confiance), et le médecin coordinateur proposera au Résident un accueil en P.A.S.A. selon un programme spécifique répondant à ses besoins propres. Il est alors indispensable d’obtenir du Résident, de son médecin traitant et de son entourage leur approbation au projet pour que la démarche aboutisse et se révèle bénéfique pour le Résident.

Afin de juger de l’efficacité de la prise en charge spécifique, la participation aux activités et le comportement du Résident accueilli sont régulièrement évalués. Une synthèse trimestrielle, constatant l’évolution du Résident, est étudiée par le médecin coordinateur et le médecin traitant en concertation avec l’équipe du P.A.S.A..
Puis en fonction des progrès et de la réceptivité du Résident aux activités pratiquées, sa prise en charge (fréquence hebdomadaire au P.A.S.A., durée, choix des activités…) est réadaptée en fonction de son évolution propre et de ses nouveaux besoins.

Afin d’assurer la continuité de la prise en charge des Résidents entre deux séances en P.A.S.A., l’équipe du P.A.S.A. et l’équipe de l’unité de vie classique se transmettent toutes les informations nécessaires et utiles assurant ainsi la cohérence de l’accompagnement quotidien du Résident où qu’il se trouve.

Lorsque les troubles du comportement du résident s’aggravent pour devenir importants (déambulation, risque de fugue, agressivité, mise en danger de soi et des autres…) le P.A.S.A. n’est plus une solution satisfaisante. Le médecin coordinateur proposera dans l’intérêt du Résident, en concertation avec l’équipe pluridisciplinaire, le médecin traitant et la famille et/ou la personne de confiance, un accueil en Unité Spécifique Alzheimer dite « U.S.A. ».

Une journée au P.A.S.A. :

L’amplitude horaire d’ouverture d’un P.A.S.A. est fonction de son projet d’accompagnement et dépend directement de l’ensemble des besoins des Résidents accueillis.
En règle générale, le matin, les Résidents arrivent, après avoir pris leur petit-déjeuner dans leur unité de vie habituelle, et participent à des ateliers individuels et/ou collectifs. Puis, le déjeuner est pris en commun dans le coin repas du P.A.S.A. et est suivi d’un temps de détente dans le salon de repos. Au cours de l’après-midi consacré aux activités sociales, thérapeutiques et occupationnelles, un goûter est servi au sein du pôle. En fin d’après-midi, chaque Résident rejoint son lieu de vie habituel pour participer avec les autres Résidents de son unité de vie au repas du soir.

Les animations sociales, thérapeutiques et occupationnelles, organisées en fonction du projet de soin individuel et collectif, contribuent à diminuer les troubles du comportement et du sommeil du Résident. Les stimulations cognitives et sociales diminuent son anxiété, son agitation ou à l’inverse son apathie favorisant un sentiment de bien-être et de sérénité propices à une bonne qualité de vie.

Un exemple à la Résidence Les Jardins d’Élodie (Le Havre) pour mieux appréhender l’organisation d’une journée en P.A.S.A. :

La journée débute à 10h00 par un moment de convivialité autour d’un café ou d’un thé, pour laisser le temps à tous les Résidents de rejoindre le pôle d’activités. Puis, les Résidents se rassemblent pour la lecture du journal suivi d’une discussion en commun.

Vient ensuite l’organisation de l’instant repas avec des activités, souvent collectives et en rapport avec la maison et la vie quotidienne : épluchage des fruits et légumes, cuisine, mise du couvert, service, débarrassage, vaisselle…

A midi, tous les Résidents se réunissent dans l’espace restaurant du pôle pour partager leur déjeuner.

Après le repas, un temps de détente est organisé dans le salon de repos où certains font une petite sieste dans de confortables fauteuils de repos, et d’autres profitent de cette pause pour participer à un atelier de soins esthétiques (manucure, massage des mains…).

L’après-midi est dédiée aux différents ateliers organisés en fonction des besoins des Résidents accueillis quotidiennement :

  • Thérapeutiques : cognitifs, temporels, sensoriels, psychomoteurs tels que :
    • Atelier mémoire
    • Atelier réminiscence
    • Atelier de stimulation et de développement des relations
    • Musicothérapie
    • Activité motrice et de stimulation de l’équilibre, gymnastique douce, marche, danse…
  • Occupationnels : jardinage, couture, chorale, jeux de société, travaux manuels, peinture, dessin, art floral, sorties extérieures...
  • Culturels : cinéma, peinture, expositions...

Le goûter est servi aux Résidents dans le pôle à 16h00. Il est suivi d’activités de loisirs et de détente (jeux de société, jeux de carte, tricot, lecture...).

En fin d’après-midi, à 17h30, les Résidents retournent dans leur lieu de vie habituel puis partagent le repas du soir avec les autres personnes de la Résidence.